ELEMENTIA

Ecole de magie
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chérie Elyzoranes, marchande de bonbon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chérie Elyzoranes
commerçante/ Marchande de confiseries
avatar

Nombre de messages : 70
Age : 35
Localisation : Les bonbons du plaisir
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Chérie Elyzoranes, marchande de bonbon   Jeu 6 Avr - 19:28

Nom : Élyzoranes

Prénom : Chérie

Age : 23ans

Histoire : Chérie est née au mois de août, un jour où le soleil brillait déjà de mille feux. Cette naissance fut un véritable bonheur pour Oliver et Morgane Élyzoranes. En effet, les médecins étaient convaincus que le couple ne pourrait jamais avoir d’enfant. Chérie, est donc leur unique fille. Son père tenant une boutique de confiserie, Chérie mangeait beaucoup de sucrerie et rêvait déjà de possédée une boutique de « bonbon » comme elle le disait si bien. Elle grandisa parmi le parfum des sucreries et de chocolat et aida, après l’école, son père.

Sa mère était banquière et bien que se métier n’attirait pas sa fille, cela ne les empêcha pas de s’aimer ardemment. Chérie était très proche de ses parents, d’ailleurs elle les considérait comme ses meilleurs amis au point de ne ce faire aucuns camarades de jeux de son âge. Pas parce qu’ils l’évitaient mais elle refusait d’avoir d’autre amis, ses parents lui suffisaient. Chérie n’aimait pas l’école, ni tout ce qui se rapprochait de l’école. Elle aimait travaillée dans la boutique de son père et refusait de faire ses devoirs qui n’était pour elle qu’une perte de temps.

Un jour, Chérie attendait comme à son habitude, à la sortie de l’école, mais sa mère n’arriva pas. Elle pensa qu’elle avait du retard, mais lorsqu’elle vit son père arriver, les yeux rouges, elle compris que sa mère ne viendra plus jamais la chercher. La vérité fut cruelle : la banque où sa mère travaillait, avait été attaquée et la prise d’otage avait mal tournée. Mais le voleur fut vite arrête et jeté en prison.

Chérie n’avait que sept ans quant elle vit sa mère, sa meilleurs amie, mourir à cause de ses blessures. Elle supporta mal cette épreuve, son regard n’exprimait plus que la tristesse et sa joie de vivre parmi les confiseries de son père disparue. Au début, pour qu’elle ne souffre pas trop de l’absence de sa mère, son père lui disait qu’elle était partie faire des courses ou qu’elle se trouvait dans une autre pièce entrain de faire le ménage. Mais le temps passant, Chérie s’habitua à l’absence de sa mère et accepta le faite qu’elle n’habitait plus là mais dans un cimeterre. Elle compris que le meilleur moyen d’honorer la mort de sa mère, était de rester la fille pleine de vie qu’elle avait temps aimée. Sa joie de vivre revient comme avant mais son regard était encore un peu tristesse. Cela suffisait à Oliver, heureux de revoir sa fille sourire à nouveau. Cependant, elle garda prés d’elle la poupée que sa mère lui avait offerte quelque jour avant sa mort.

Alors que Chérie fêta son onzième anniversaire, l’assassin de sa mère fut libéré. Elle était folle de rage, comment un homme qui avait tué pouvait il s’en sortir ainsi. Quatre ans de prison pour la mort d’une femme ! Mais Chérie ignorait le visage de l’assassin et ne pouvait donc pas se venger. Elle continua d’aider son père en ravalant sa haine, jusqu’au jour où un homme arriva dans la boutique, le regard malveillant. Chérie était seule et l’homme lui fessait peur mais alla quand même lui demander quelles sucreries il voulait. Elle ne le quitta pas des yeux, elle voulait toujours l’avoir dans son champ de vision. Elle plongea son regard dans le sien quand soudain…

*Alors c’est elle, la gamine de la banquière*
*Elle est plutôt mignonne*


Chérie sursauta car elle savait que l’homme n’avait pas parlé, ces lèvres n’avaient pas remuées. Elle identifia rapidement l’homme comme étant l’assassin de sa mère et sût tout de suite quelles étaient ces intentions. Lorsque l’individu se rapprocha d’elle, Chérie lui cria de ne pas la toucher. L’homme lui souria et lui agrippa solidement le bras.

« Et pourquoi ne pourrais je pas te toucher, ma mignonne ? Tu as une peau si douce »

« Si vous ne me lâchez pas, je vous envoie tous les bocaux de bonbon sur votre sale figure »

L’homme se moqua de sa remarque et la jeta par terre. Chérie se mit à hurler et sous le regard stupéfait de son bourreau, toutes les boîtes remplies de confiseries vinrent se brisée sur lui, emportées par un vent étrange. Oliver arriva à ce moment et lança un coup point magistral à l’homme déjà bien mal en point. Ensuite des sorciers apparurent et expliquèrent au père de Chérie que cette dernière avait des pouvoirs magiques. Un peu perdu au début par cette nouvelle, en effet toute la famille Élyzoranes était des moldus, il accepta que sa fille parte à Élémentia. Elle semblait si heureuse d’être une sorcière et le goût d’aller dans une école de magie la rendait si joyeuse, qu’elle oublia ses peines et ses yeux pétillèrent à nouveau de joie.

Á Élémentia, Chérie s’avéra être une sorcière extrêmement douée. Elle réussissait tout ce qu’elle entreprenait, bien que son don de lire dans les pensées des gens sembla diminuer au fil de ans jusqu'à disparaître complètement. Chérie était sûre d’avoir une place parmi les aurors même si son don n’existait plus, de tout façon elle était devenue plus forte et pouvait se défendre sans fouiller dans la tête des gens pour savoir quel mauvais coup ils préparaient. Mais à la fin de ses études, Chérie ne pût abandonnée son rêve d’enfant et repris la boutique que son père n’arrivait plus a gérer. Pour donner un meilleur goût aux sucreries, elle utilisait discrètement un peu de magie. Elle attira ainsi un grand nombre d’enfant dont certains étaient des sorciers et cherchait à chaque fois la sucrerie dont l’enfant rêvait. Bien qu’elle soit maintenant incapable de lire dans les pensées, Chérie se trompe rarement dans ces choix au grand bonheur des petits et des grands.

Pour les sorciers, Chérie avait construit une petite cave où ils pouvaient découvrir les sucreries ensorcelées. A l’école de sorcellerie, Chérie avait fait partie de la maison des aéri et son élément lui manquait horriblement. Elle voulut crée des bonbons qui s’associaient aux différentes maisons et commença par celle des aéri. Elle voulait, qu’en mettant la sucrerie en bouche, des ailes poussent sur le dos afin de pouvoir voler. Ce sort devais durer le temps que le bonbon fond dans la bouche : c'est-à-dire une dizaine de minutes. Mais en mélangeant les ingrédients, elle mit un peu trop de plume et la potion se mit à bouillonner et le liquide s’échappa du chaudron en arrosant au passage la malheureuse Chérie. Quant elle arriva à l’hôpital, pour faire soignée ses brûlures, deux petites bosses apparurent dans son dos. Elle découvrir le lendemain une paire d’ailes de taille moyenne et de couleur blanche qu’elle trouva fort jolie. Elle décida donc de les garder, toutefois elle avait demandée la permission à son père et celui approuva sa décision. Entre temps les bonbons aéri furent mit au point mais Chérie enleva la possibilité d’avoir des ailes, en faite elle avait peur de rater une nouvelle fois la potion et elle ne voulait pas se retrouvé affubler d’une autre paire d’aile, les bonbon correspondant aux autres maisons sont eux aussi au point et sont, paraît il, très délicieux. Cependant, à cause de son nouveau physique, elle ne pouvait plus tenir la boutique. Son père repris la boutique et Chérie restait dans la cave à créer ses sucreries magiques et à recevoir les sorciers. C’est par l’un d’eux qu’elle appris qu’une commerçantes en confiserie serait la bienvenue à Élémentia. Quelle joie de pouvoir retourner là bas et de continuer son rêve d’enfant. Son père accepta avec joie le départ de sa fille et lui demanda de lui écrire souvent. Chérie lui promis qu’elle lui écrirait tout les jours.


Physique: Chérie est une jeune fille mince avec cependant des formes où il faut et aux dents très blanches, ce qui est étonnant pour une fille qui ne fait que manger des sucreries à longueur de journée. Elle a de longs cheveux roux qui lui tombent jusqu'à bas du dos et quelques mèches rebelles qui crolles par endroit. Elle a les yeux couleur noisette et malgré son passé, ceux-ci pétillent toujours de joie. Elle affiche un sourire en permanence et son petit visage aux pommettes rouge lui donne l’air d’une enfant. Ces deux petites ailes blanche, la rend un peu mystérieuse mais rassurent tout ceux qui croissent son chemin. Chérie peut bien sûre les faire remuer mais, souvent, elle préfère les laisser droites. De temps à autre, celles – ci bougent sans que Chérie l’ai voulue mais cela ne la dérange pas du tout. Chérie possède sur elle une odeur particulière, toujours occupée a trouvée de nouvelle recette, quant on s’approche d’elle on sent ce parfum sublime et délicat. C’est une odeur indéfinissable qui change chaque fois mais vous enveloppe toujours de la même manière. Chaque personne sent un parfum différent, cependant, il fait à chaque fois saliver et quant on entre dans sa boutique on ne peut s’empêcher de goûter à ces délicieuses sucreries.

Caractère : Chérie est une fille douce et calme qui ne demande qu’a pouvoir mangée ces sucreries. D’une patience extrême, elle cherche toujours à découvrir la sucrerie que vous préférez. Elle a une voix rassurant et toujours pleine de joie. Elle aime réconfortée les gens. Chérie essaye toujours de trouver le bonbon qui vous donnera le sourire et ces choix sont souvent correcte. Chérie peut être violente si on l’énerve ou si on attaque un de ses amis mais cela arrive rarement, rassurez vous. Malgré sa gaieté, Chérie est très mystérieuse et si elle répond toujours à vos questions, ce n’est généralement pas la réponse que vous attendez, ne vous en faite pas, vous vous s’y habituerez vite. Il arrive parfois que Chérie se promène l’air absente, cela signifie qu’elle a créée un nouveau bonbon et qu’elle cherche la personne la mieux adaptée pour lui faire goûter. Et qui sait, c’est peut être vous qu’elle cherche !

Particularité : Elle possède deux ailes charmantes qui ne lui permettent cependant pas de voler. Elle apparaît toujours là où vous ne vous y attendiez pas. S’il vous lui demandez comme cela se fait il que vous ne l’aviez pas vu, sa réponse risque de vous rendre perplexe mais il faudra vous en satisfaire ne craignez rien, je vous l’ai dit, vous vous y habituerez vite. Chérie à aussi l’étrange habitude de marcher pied nu où qu’elle soit, elle aime la sensation de légèreté, vous ne la verrez donc jamais avec des chaussures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chérie Elyzoranes, marchande de bonbon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La caravane marchande de Uelli le Couard
» Création d'une communauté marchande :D
» Pimentine, un bonbon acidulé
» Enigme de la marchande d’oeufs
» Bonbon-Godard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ELEMENTIA :: *hors jeu* :: Présentation des personnages (non élèves)-
Sauter vers: