ELEMENTIA

Ecole de magie
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jules SMELTY - Professeur de défence contre les force du mal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jules Smelty
prof de défense contre les forces du mal
avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Jules SMELTY - Professeur de défence contre les force du mal   Jeu 27 Aoû - 10:17



    IDENTITEE


  • Nom et Prénom : Smelty Jules
  • Age : 26 Ans
  • Date de naissance : Octobre 1983
  • Origines : Françaises
  • Sang : Sang-mêlé
  • Poste : Professeur de défense contre les forces du mal.


    PERSONNALITE/PHYSIQUE




    Bégayant, flegmatique, pas vraiment flemmard, bien loin d’être flemmard d’ailleurs, mais … légèrement mou. Très retenu dans ses propos et sa façon d’être, Jules est mal dans sa peau et a très peur de l’opinion que les autre ont de lui. Pourtant c’est un jeune homme qui a un certain charme, qui de plus et très cultivé, et qui dégage sans nul doute du mystère. Très secret, même sa famille n’a jamais pu savoir quels étaient ses états d’âmes. Depuis son enfance il n’a jamais eu qu’un seul ami et n’a jamais cherché à s’en faire plus. Il n’a pas vraiment eu de relations amoureuses, sauf des histoires d’un soir sous l’effet de l’alcool. Car l’alcool révèle un Jules complètement différent. Sachez que ce n’est pas le cas de tout le monde, c’est pour cela que je fait la précision.
    Ce garçon dégage donc un certain mystère, car il est très mal alaise, se cachant constamment derrière ses lunettes, malgré un physique, que je qualifierais de « tout à fait assumable ». Jules est loin d’être très beau, mais il a certains charmes dont il n’a pas conscience en se focalisant sur ses défauts. Une telle timidité derrière un physique tel que le sien surprend un peu et lui donne cette sorte d’aura étrange.
    Au-delà de ça, Jules est un type à principe, ça peu paraître agaçant (et ça l’est), mais il est loyal et généreux. Il aime aider et se rendre utile, malheureusement les gens l’écoute et lui demande conseil assez rarement. Il manque d’autorité et d’assurance ce qui le rend bien peu charismatique ou encore rassurant. Pourtant ce pourrait être un parfait orateur, qui a de la culture, qui apprend vite et qui sait élaborer un argumentation poussée. Malheureusement il n’est pas suffisamment spontané, il a peur des autre et il se déstabilise très vite face à la foule. Jules est une sorte de génie incompris.
    En ce qui concerne ses relations avec les femmes, si elles n’ont jamais été extraordinaires, ce n’est pas uniquement parce qu’il n’est pas doué pour les relation sociale, mais bien parce qu’il ne cherche pas de relation. Loin d’être romantique, il écarte gentiment les filles de son chemin.

    Pourtant, et je ne le répèterais jamais assez, Jules a un type. Le type intello, c’est à dire, petites lunettes, grand, bien habillé, style un peu dandy égaré dans ses pensées. Sa plait à des filles ça, c’est même plutôt en vogue, chez les sorciers comme les moldus. MAIS Jules veut se réserver à ses études, à son travail, au savoir ultime. Du coup son physique en pâtit un peu. Enfin, disons qu’il a déjà certaines qualités physiques, mais qu’il ne s’entretient pas. Donc, teint pâle, peau imparfaite, cheveux propres (quand même) mais très abîmés et ongles rongés. Mais pourtant, ses legs génétiques font que, Jules il est grand, il est grand et en plus il est mince. Ce n’est pas forcément un critère de beauté, mais je ne fait que le décrire, jugez par vous même. Donc grand, mince, plus que la moyenne masculine en tout cas, il n’a pas du avoir le taux de testostérone suffisant pour développer une jolie musculature. Comme tout les intellectuels qui ne prennent pas soin de leur physique, il ne prend pas soin de ses cheveux, ne les coiffe pas. Cela ne change pas grand chose vu qu’ils sont lisses et souples, ils s’emmêlent donc très rarement. Le visage de Jules est assez enfantin, le visage rondelet et le nez très fin, même féminin qui rebique au bout, et puis les lèvres fines et très sérieuses. Ses yeux sont bleus, bon bleu-il-faut-bien-le-chercher car il a surtout les yeux très foncés, durs et froids, qui disent « vazy-kestumveux ! »
    Pour ce qui est de son style vestimentaire, Jules est très propre sur lui, écharpes, longs mentaux, gants, tenues sobres rehaussées par de discrets accessoires. Oui, Jules se trouve en plus doté d’un certain bon goût. Faut dire que c’est un type de bonne famille, papa est médicomage et maman professeure de faculté. Donc Jules est habitué à une certaine qualité au niveau de sa penderie.


    HISTOIRE




    Citation:
    Dylan,

    Tu vois, je t’avais dit que c’était mon destin, ce pour quoi j’étais fait. Tu sauras que lorsque je parle de mo futur j’ai rarement tord. J’ai finalement réussi à être professeur, tu le crois ça ? Je suis fraîchement diplômé et me voilà déjà engagé dans une école française. Je dois tenir ça de ma mère, oui, je l’ai dans le sang, Un jour j’enseignerais à l’université comme elle.
    Ca, c’était la première chose que je voulais te dire, mais ce n’est pas le sujet qui m’intéresse le plus à présent (ou disons plutôt que je t’en reparlerais pour finir les quelques lignes de mon papier à lettre). Comment va Eddy ce cher petit singe ? Tu m’en as parlé dans ta dernière lettre, depuis je n’ai pas eu de nouvelles. Je ne m’inquiètes pas trop pour toi, je sais que tu es costaux, quoi que. L’Amazonie, c’est loin, il pourrait t’arriver quelque chose là bas. Comment veux-tu que je vienne à ton secours ? Ah, je sais ce que tu vas me dire, « Préviens-moi si je me trompe, mais de nous deux, il ne me semble pas que tu sois la partie « muscle » ». Le cerveau triomphera mon bon Dylan. Même si je dois admettre que sans ta présence, même ici, en France, je me sans moins rassuré que dans l’Amérique du sud.

    Bref, des nouvelle de la famille Smelty : Maman à enfin pris sa retraite pour de bon, je veux dire par là qu’elle a même arrêter ses cours de soutient. Et Papa accepte de prendre un peu moins de patient qu’avant. Pour fêter ça, avec Ellie on leur à offert un voyage aux Etats-Unis. Tient d’ailleurs, Ellie, tu lui manque tu sais, un peu trop d’ailleurs, je ne suis pas idiot je me doutes que tu as fait du gringue à ma sœur. En tout cas je suis presque entièrement convaincu qu’elle en pince pour toi. Maintenant ça fait longtemps que tu es parti, 8 ans. Je pense qu’elle aurait aimé te dire quelque chose avant notre départ. Mais ça fait tellement longtemps, tu ne dois plus être le seul garçon à qui elle pense. A 18 ans, elle a sa propre vie maintenant.

    Reviens vite. Avec toute mon amitié, Jules

    Quelle drôle d’impression que d’écrire ainsi une lettre à Dylan, lui qui avait toujours était si proche, cette lettre ne faisait que marquer encore plus leur séparation la plus longue et la plus forte.
    Depuis tout petits les deux garçons étaient de grands amis. Tout deux fils de familles très amies. Les parents de Jules avaient emménagé dans la petit ville du sud ouest de la France après avoir eu leur premier enfant. Très tôt ils étaient devenus amis avec la famille de Dylan, et les deux garçons, qui avaient le même âge devinrent amis.
    Mais un jour, lors de ses huit ans, le père de Dylan disparu. Les deux familles furent très touchés, et les Smelty aidèrent plus que jamais Dylan et sa mère.
    A partir de cette époque ils devinrent presque une famille à part entière.

    Dylan était le fils prodigue, populaire et admiré par la famille et les camarades. Les deux garçons découvrirent leurs pouvoirs ensemble, alors qu’ils jouaient à un jeux, il matérialisèrent les monstres et les décors qu’ils imaginaient alors. Par la suite ils entrèrent dans la même école et Jules resta toujours dans l’ombre de Dylan.
    Cela ne le dérangeait pas, c’était même plutôt l’inverse. La popularité de Dylan l’agaçait plus parce qu’il en sentait les effets lui aussi que parce qu’il se sentait oublié.
    Son ami le traîna dans un nombre incalculable soirées, et c’est dans ses soirée là que Jules devenait un autre homme. Regrettant ses actes le lendemain, il ne chercha pas à se faire d’autre amis que Dylan et préférait étudier. Une fois, une seule, il se sentit réellement attirer par une fille, mais bien entendu, cette dernière choisit Dylan. Jules ne voulait pas faire d’histoire pour rien, et l’oublia aussi vite que Dylan se lassa d’elle.

    Tout deux eurent leur examens avec plus ou moins de brio, Dylan se lança dans une vie d’aventure où l’accompagna avec surprise Jules. Pas que le garçon soit dépendant de son ami (quoi que se soit un peu le cas) mais il s’intéressait aux études sur les terrain plus que dans les livres. Ainsi les deux garçon passèrent 4 ans de voyages à travers les monde pour découvrir les mystères du monde magique. Jules continuait de lire des livres, très doué pour les langues il sait parlé l’anglais couramment et avait une certaines connaissance de toutes les langues occidentales. A travers leur voyages ils rencontrèrent ce qui faisaient les dangers du monde magique, mais aussi comment les affronter, quelles étaient les méthodes des sages. Dylan était ivre de cette vie, mais Jules sentait un besoins de revoir sa famille. Voilà pourquoi il rentra en France et repris des études pour devenir professeur, ce qu’il fit sans trop de problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Jules SMELTY - Professeur de défence contre les force du mal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Défense Contre les Forces du Mal: Cours n°1
» RETOUR EN FORCE DE L'INSÉCURITÉ:2 POLICIERS LÂCHEMENT ABATTUS À CROIX BOSSALES
» Duel au sommet... De la force !
» Les cours de Défense contre les forces du mal
» Duel de Défense contre les Forces du Mal : équipe n°1 [Maeja et Victoria]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ELEMENTIA :: *hors jeu* :: Présentation des personnages (non élèves)-
Sauter vers: